Accueil > Chirurgie esthétique à Toulouse > Implantologie et Greffes osseuses dentaires pré-implantaires

Implantologie et Greffes osseuses dentaires pré-implantaires

Objectif de l’implant dentaire et de la greffe osseuse pré implantaire

Les implants dentaires visent à remplacer des dents manquantes. L’implant est une vis qui est mise en place dans l’os et qui remplace la racine dentaire. Sur cet implant sera effectué secondairement une prothèse dentaire ou couronne. Les implants sont en titane, et sont parfaitement bien tolérés.

La greffe osseuse vise à renforcer l’os alvéolaire lorsque son épaisseur ou sa hauteur sont insuffisantes pour recevoir un implant dentaire.

Il existe deux types de greffes osseuses :

- Les greffes dites « d’apposition » , l’os est posé et vissé sur la mandibule ou le maxillaire pour en augmenter la hauteur ou l’épaisseur. On utilise des micro vis qui sont retirées par la suite.
- La greffe osseuse de comblement par sinus lift qui vise à augmenter la hauteur osseuse de l’os maxillaire.

Qu’est ce qu’un sinus lift ou soulevé de sinus ?
Cette méthode consiste à élever le plancher sinusien en comblant la cavité ainsi créée par de l’os ou un substitut osseux. Elle est indiquée lorsque la hauteur résiduelle sous le sinus n’excède pas 3 à 5 mm. Le sinus maxillaire est une cavité aérienne qui augmente de taille avec les années. L’os alvéolaire qui entoure les dents à lui aussi tendance à se résorber avec le temps (parodontose). Ce phénomène de fonte osseuse se majore lorsque l’on retire les dents sans les remplacer ;
Pour augmenter la hauteur de l’os ,le chirurgien accède au sinus maxillaire, qui est situé au niveau latéral de la mâchoire supérieure ) . Il procède alors à un décollement de la membrane sinusienne (appelée Membrane de Schneider), pour ensuite la soulever délicatement, formant ainsi une cavité qu’il va combler par la greffe pour obtenir un volume osseux suffisant en vue de l’implantation.

Le sinus lift est aujourd’hui une technique très répandue, que l’on peut considérer comme une intervention de routine en chirurgie pré-implantaire. Les suites opératoires sont limitées et peu douloureuses.
Dans les cas les plus favorables (volume osseux suffisant), il est possible de poser les implants en même temps que l’opération du sinus lift.
Si le volume est insuffisant, il faudra laisser le temps à la masse osseuse de se reconstituer pendant une période comprise entre 3 et 6 mois avant de procéder à la pose du ou des implants.

D’ou vient l’os greffé ?
On effectue le plus souvent une » autogreffe osseuse «  ; Il s’agit d’utiliser le propre os des patients.
L’os est le plus souvent prélevé sur la mâchoire (mandibule) du patient soit au niveau du trigone retromolaire (en arrière de la dent de sagesse). Ce prélèvement est aussi appelé prélèvement ramique.
Une autre zone de prélèvement est aussi possible au niveau du menton.
Pour les greffes nécessitant un volume osseux important, l’os pourra être directement prélevé au niveau d’un autre site (hanche, voire crâne).
La meilleure greffe osseuse reste celle prélevée sur le patient ( propre os, excellente tolérance, moins de risque de problème infectieux, meilleure « prise » ou consolidation osseuse, moins de résorption…)
L’utilisation de biomatériau ou d’un os allogénique (os provenant d’un autre patient) est possible dans certains cas.

Avant l’intervention

Le bilan pré-implantaire est une étape nécessaire qui se déroule lors de la consultation initiale. Au cours de cet examen, le chirurgien va effectuer une radiographie en 3D (ConeBeam) de la cavité buccale du patient afin d’évaluer avec précision le volume et la quantité d’os disponibles pour la pose d’implants.
Si le chirurgien constate que le volume est insuffisant pour permettre une pose et une rétention optimale, il devra procéder à une intervention de chirurgie pré-implantaire qui va consister à procéder à l’augmentation du volume osseux au niveau du site où sera posé l’implant.

Si l’os est insuffisant ou étroit ou si les conditions de pose des implants sont compliquées, un guide chirurgical préopératoire peut être effectué.
Ce guide chirurgical s’effectue dans le cadre d’une conception assistée par ordinateur (CAO).

Ceci consiste à prévoir la pose des futurs implants sur le scanner tridimensionnel ( ou ConeBeam) du patient en fonction de l’os disponible. A partir de ce ConeBeam et des empreintes en plâtre du patient, un guide va être effectué ( sorte de modèle en négatif) qui servira au moment de l’intervention et permettra la meilleure pose possible des implants en fonction de l’os présent. Ceci permet de garantir l’axe le meilleur possible de ces implants ce qui est garant aussi de leur tenue dans le futur.

L’intervention

Celle ci se déroule sous anesthésie locale, anesthésie approfondie par sédation voire sous anesthésie générale.
Ceci dépend du nombre d’implants à poser, d’une greffe osseuse ou non associée et du stress éventuel du patient.
Certaines interventions étant longues, certains patients préfèrent dormir afin de ne pas assister aux différents temps opératoires.
La durée de l’intervention est variable :
De 10 minutes pour la pose d’un implant unitaire, à 1 ou 2 heures si l’on doit greffer l’os et poser plusieurs implants dentaires.
L’anesthésie générale permet de poser 8 voire 10 implants voire plus, cela dans le même temps et sans douleur. Ceci représente un confort indéniable pour le patient.
Quand c’est possible, une ou plusieurs greffes osseuses peuvent être faite au cours de la même intervention.
Les patients dormant complètement, cela peut permettre d’effectuer toute une reconstitution mandibulaire et maxillaire dans le même temps, alors qu’elle prendrait de nombreuses séances sous anesthésie locale, au fauteuil du dentiste.

Coût d’un implant

Le coût d’un implant dentaire est entre 800 et 1000 euros en fonction de la difficulté de pose de cet implant, de la qualité de l’os existant, de la nécessité d’effectuer ou non un guide chirurgical.
Ces montants incluent tous les frais ( prix de l’implant, acte chirurgical, frais de bloc opératoire) y compris l’anesthésie .
La prothèse dentaire ( ou couronne dentaire) sera effectuée après et facturée séparément .

Les suites opératoires

Les suites opératoires sont extrêmement simples lors de la pose d’implants seuls.
En général, pas d’œdème, pas de gonflement, pas de douleur .

Si il existe une greffe osseuse associée, un gonflement est possible au niveau de la zone de prélèvement.
Lors de l’ouverture d ‘un sinus par sinus lift, un œdème modéré de la joue est possible.

Lors d’un prélèvement mandibulaire ramique, les suites opératoires sont identiques a celle de l’avulsion d’une dent de sagesse.

Au niveau du prélèvement de la hanche, le temps de cicatrisation est d’une quinzaine de jours et les antalgiques donnés (médicaments calmants), retirent toute douleur.

Il faut éviter de pratiquer des activités sportives intenses dans les 2 semaines qui suivent l’intervention.